Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin

Justine, vingt et un ans, vit chez ses grands-parents avec son cousin Jules depuis la mort de leurs parents respectifs dans un accident. Justine est aide-soignante aux Hortensias, une maison de retraite, et aime par-dessus tout les personnes âgées. Notamment Hélène, centenaire, qui a toujours rêvé d’apprendre à lire. Les deux femmes se lient d’amitié, s’écoutent, se révèlent l’une à l’autre. Grâce à la résidente, Justine va peu à peu affronter les secrets de sa propre histoire. Un jour, un mystérieux « corbeau » sème le trouble dans la maison de retraite et fait une terrible révélation.
À la fois drôle et mélancolique,  un roman d’amours passées, présentes, inavouées… éblouissantes.


Nous suivons en parallèle l’histoire de Justine, une jeune aide-soignante et Hélène, une vieille femme vivant aux Hortensias, la maison de retraite où travaille Justine. Hélène parle très peu et elle choisit avec soin à qui elle parle, Justine fait partie de ces personnes. Et grâce aux notes de Justine, nous retraçons l’histoire d’Hélène qui a perdu son amour pendant la guerre. Quant à Justine, elle vit dans l’ombre de son passé, de la mort de ses parents et de ceux de son cousin Jules. Elle cherche à comprendre ce qui c’est passé ce jour-là.

Je me suis laissé embarquer par la plume de Valérie Perrin comme d’habitude où j’ai pris plaisir à suivre tous ces personnages un peu cabossés par la vie. Les personnages sont incroyables, on s’attache à tous les personnages tellement, ils transpirent l’humanité, la résilience, la douceur et la douleur. Même les personnages secondaires, comme Je-ne-sais-plus-son-nom, l’interne que Justine fréquente quand elle s’ennuie, arrive à m’émouvoir.

J’ai particulièrement aimé l’histoire de ces personnes âgées, qui m’ont toutes ému au possible. Ça pourrait ressembler à un roman feel-good, mais c’est surtout un concentré d’émotion, de mise en perspective, et combien de fois, j’ai eu les larmes aux yeux.

C’est un livre rempli de bienveillance, et qui m’a rendu un peu foi en l’humanité.


416 pages
Éditeur : Le Livre de Poche
Prix : 7,90€


6 réflexions sur “Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin

  1. J’ai récemment offert ce livre à ma sœur pour son anniversaire et depuis il est dans ma TBR. L’histoire a l’air magnifique et ton avis me donne encore plus envie de découvrir ce roman. Plus qu’à attendre que ma sœur l’ait lu pour le lire à mon tour haha.

    Aimé par 1 personne

  2. Comme toi et du fait de mon métier de soignant j’ai adoré les parties concernant le merveilleux métier que je partage avec l’héroïne. Pour le reste, cette dernière m’a semblé avoir un comportement par moments assez contradictoires et je suis ressorti avec déçu de ma lecture.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s